Les limites du street marketing : suite.

Suite de l’article d’hier (les limites du street marketing : Buzz, Boston en état d’alerte.)

Le bureau du maire de la ville de Boston a indiqué que Turner Broadcasting avait accepté hier jeudi de couvrir les coûts liés à la campagne de street marketing ayant entraîné la peur d’une attaque terroriste sur la ville. La somme est pour l’instant évaluée à un demi-million de dollars US !

Source : the New York Times

Les commentaires sont fermés.